Rechercher

Distanciation sociale du joggeur

La scène s'est déroulée ce matin, un dimanche de confinement ensoleillé, jour de Pâques vers 9h. A ce moment là, les joggeurs sont nombreux sur la large allée qui monte vers l'observatoire. Ils respectent la distanciation sociale officielle, un à deux mètres entre chaque personne. Pourtant, on distingue au loin, un monsieur, baguettes au bras, qui effectue de larges enjambées pour s'éloigner de toutes les personnes qu'il croise puis revenir dans l'allée, il dénote. Au moment d'arriver à son niveau, il s'éloigne énervé, je réagis, face à ce comportement ostentatoire "c'est 1 à 2 mètres monsieur" et il me répond en colère "non c'est 4 mètres, je suis médecin, vous ne voyez pas ce qu'il se passe dans les hôpitaux !"




Lui répondant avec courtoisie je tente de l'amadouer (je n'ai aucun moyen de savoir s'il est réellement médecin) mais sa colère est énorme et il a beaucoup de rancœur à l'encontre des personnes qui courent. "Comment le joggeur est devenu un bouc émissaire en période de confinement" titre @JulienChabrout dans l'Express (publié le 9.04.2020). C'est pourtant pour améliorer leur santé que toutes ces personnes courent, et il serait peut-être intéressant de réaliser des études poussées à ce sujet une fois que le temps s'y prêtera.


11 vues0 commentaire